[° Rêveries, chocolat and rock'n'roll °]

06 décembre 2016

Lève ton rencard (update)

Oh plus d'un an que je n'ai pas posté.

Pourtant j'y ai songé, plusieurs fois. Mais je ne sais pas, au final, le besoin s'est fait moins pressant.

La blague ? La résolution de 2016 a été rompue en mars je l'ai revue, toujours dans les mêmes débilités. Où je l'ai enfin fait accouché (à demi mots, je sais pas pourquoi ça me rappelle un ex) de ce qu'il attendait de moi cad pas grand chose.

Entre temps ? Pas grand chose et énormément de choses.

Pas grand chose dans le sens où j'ai enchaîné les dates foireux, voire très foireux. Très grand chose dans le sens où sur le pro ça a beaucoup bougé, pour mon plus grand bonheur.

Nouveau taff, nouvelles opportunités, je dois dire que je suis très heureuse. Je dois aussi dire, que je m'y ennuie. Non pas par la nature mais par le fait que j'ai l'impression d'être mono sujet et je suis une fille multi sujets. Je ne me sens bien que quand je jongle entre 36 choses, sinon je m'ennuie. Et surtout j'ai l'impression d'être une fraude (mais ça c'est une autre histoire).

Bref. J'ai encore revu récemment un très bon ami de mon frère. Et il faut que je te l'écrive à toi, inconnu d'internet, à chaque fois, depuis environ 2 ans maintenant, quand je lui parle à cet ami, j'ai l'impression qu'il y a un truc. Genre je sais pas, une connexion. Est-ce moi qui me trompe ?

Sûrement, sauf que cette impression ne me quitte pas depuis quelques temps où je le revois en soirée. A chaque putain de fois. Et il est très timide, et pourtant on parle énormément, il s'intéresse à moi (c'est peut être pour ça aussi ça me change).

Quand bien même je ne sais même pas, si vu ma position il oserait faire le 1er pas (autant vous dire que moi pas... DONC on est pas rendu...).

Bref, voilà l'exercice 2016 qui se termine. Est-ce que ça a été pire que 2015 ? Non, car 2015 et son bordel au global m'a rendue assez vulnérable. 2016 a été une vaste blague sur le 1er trimestre (au moins) MAIS j'ai de jolies espérances pour 2017 car de jolies nouvelles sont arrivées et que les relèves sont assurées.

Et sinon le vrai truc qui pue en 2016 ? Après 3 ans de reprise de classique je suis toujours à environ 2 cm du grand écart latéral (et on parle pas du facial) et ça ça pue.

Posté par Helma à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2015

Je pourrai lui dire

Je pourrai lui dire que j'ai pas répondu car :

- ça m'a gavé

- je suis pas un chien qu'on siffle quand on en a envie

- j'me prends trop la tête pour ce qui semble un PC et ça me gonfle

- j'le pensais pas comme ça

- son comportement m'a déçu

- c'est la fin de la blague, je m'étais donné une deadline et il se réveille pile à ce moment là

C'est un peu de tout, il se réveille encore une fois au moment où je l'attends le moins. Je sais pas quoi faire avec ça il me gonfle, j'ai envie d'un truc simple, et même pour un PC c'est déjà trop compliqué. Donc ne pas lui répondre c'était plus simple en fait.

C'est logique non ?

Posté par Helma à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2015

Drunk texting

Tiens, il m'envoie des textos que le soir, savoir si je suis dispo après un long silence radio.

C'est moi ou c'est du drunk texting ?

Ca y ressemble en tout cas.

M'énerve.

Posté par Helma à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2015

Il m'énerve

J'ai revu A. Le nouveau. On se tourne encore autour.

Et je ne sais pas ce qu'il souhaite, il est pas clair, il m'énerve.

Donc forcément j'ai envie de tomber dans son putain de jeu.

Et il va me rendre dingue. Mais il sent bon. Et ça, je suis une fille facile sur ce point.

J'avance petit à petit sur le reste, j'ai mis du temps mais j'ai passé la 1ère étape.

La 2ème arrive bientôt et peut être que ça s'arrêtera là où non.

On verra bien. En attendant, il me rend dingue et quand bien même il joue au crétin, j'ai envie d'être dans ses bras.

Posté par Helma à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2015

A comme c'est original

On s'est revu, pas parlé de la soirée. La soirée habituelle, celle qu'on fait toujours.

Et puis mardi, un anniv en commun, comme par hasard il est là (je soupçonne la birthday girl de l'avoir invité exprès).

On parle pendant la soirée, certains croient qu'on est ensemble. On est sage. D'après les avis externes je l'aurai dragué. C'est lui qui a commencé.

Et puis le dernier verre, beaucoup moins sage.

Et puis le matin, me voilà partant de chez lui, guillerette alors qu'on est que mercredi, que j'ai dormi 4h et que je suis en mission chez un client, et que je me pointe dans les fringues de la veille et que j'ai peur qu'on le remarque.

Bref, hier je lui envoie un msg, cash, comme à mon habitude, savoir si on se revoit ou non.

J'attends encore la réponse. Soit j'ai été trop cash, soit c'est sa réponse. Je lui demande pas de définir, je veux juste le revoir, qu'on passe du temps ensemble et après on verra.

Donc j'attends. Et je déteste attendre.

Vraiment.

Et sinon c'était sympa, je sais pas ce que ça veut dire mais même si c'est un one night stand, qu'on le dise. Je veux juste être fixée.

Bref, plus j'avance dans 2015, plus je me dis que c'est n'importe quoi.

Ca, c'est rien, ça c'est fun cool.

Par contre, la non déclaration de mon meilleur ami, qui dit en gros à couvert "fais moi signe je quitte ma meuf pour toi", non c'est pas fun. Non on a pas de mauvais timing, je pensais que tu l'avais compris. On est juste pas fait pour être ensemble (à mon sens).

Ca et puis aussi, un ami, qui est interdit de me revoir, après que j'ai dit les 4 vérités à sa meuf hyper jalouse (de moi surtout), car j'en avais marre qu'elle ne veuille pas me croire quand je lui disais que non j'étais pas intéressée par son mec, c'était juste un ami.

C'est moi ou je suis la seule à croire que l'amitié homme/femme c'est possible ? Sans sexe rien ?

Du coup, après les 4 vérités (qu'elle avait bien mérité, je ne regrette rien), elle s'est vexée, je l'ai blessée à priori (oups désolée faut pas me chercher, bitch). Et du coup, elle lui a imposé de ne plus me voir, sans même pouvoir me l'expliquer. J'ai du attendre qu'il revoit un de nos copains communs pour le savoir. GE-NIAL.

Donc oui 2015, tu déconnes putain. Et dans tout ça, depuis le 1er janvier, cette idée qui trotte de plus en plus de ma tête. Cette idée débile, cette idée qui m'obnubile. Et j'y pense. Et je pense bientôt, avancer vers la 1ère étape, même si ça me fait peur.

MAIS BON TOUT VA BIEN EN 2015.

 

Posté par Helma à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2015

Et là...

Non mais ce début de 2015 est un foutoir.

Les couples se séparent, d'autres improbables se forment.

Et puis dans tout ça, un autre A. fait son apparition, sorti de nul part, la semaine dernière. Ca fait juste 4 ans qu'on se croise en soirée et là bam, je me retrouve dans ses bras, ivre.

Et de là, je ne sais plus quoi penser. J'ose avancer et dire "on se revoit", il dit ok je te donne mes dispos demain. Sauf que demain après demain rien, je relance donc.

Et là pas de news, donc je me dis "OKAY j'ai ma réponse", il aurait du dire non dès le départ (messieurs vous êtes parfois un grand mystère, non pas parfois, toujours, un grand mystère pour moi).

Et là, sorti de nulle part, il s'excuse me dit que c'est chaud cette semaine et que voilà.

J'en sais rien, mais il s'est à peine rien passé que j'ai déjà l'impression que je pourrai m'embarquer dans un truc compliqué.

Donc bon.

Posté par Helma à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2014

Bilan de l'année [insérer ici votre message dithyrambique]

2014 que dire ?

Beaucoup et peu à la fois.

J'ai fait des choses très positives.

Je suis allée au bout du monde, littéralement.

J'ai fini certaines choses avec A. et donc j'ai décoincé des complexes latents depuis un bout de temps. (Bon OKAY pour lui c'était pas positif mais ce n'était pas de ma faute BORDEL).

Je me suis remise au sport et surtout j'ai trouvé un sport qui me convient. Certes ce n'est qu'une heure trente par semaine mais je m'y tiens. Et surtout j'aime ça.

J'ai assisté à 3 mariages et j'ai donc "marié" (été témoin) de deux filles fantastiques. Le 3ème mariage je n'étais qu'invitée mais ce mec là, malgré ces airs de troll est un des gars les plus gentils du monde et j'ai manqué (comme aux autres mariages) de pleurer toutes les larmes de mon corps pendant la cérémonie.

J'ai rencontré des nouvelles personnes très cools. J'me suis rapprochée d'autres et c'est vrai que ça manquait. Et j'ai aussi failli me séparer d'autres et j'me suis rendue compte que celles là étaient pas essentielles dans ma vie. Et j'ai aussi failli en perdre d'autres sans qui j'me demande à qui servirait ma vie.

Par contre, soyons honnête, côté pro, je stagne encore et encore et je n'arrive pas à oser bouger.

Et ça ça pue.

Espérons que si j'ai pu me sortir les doigts (excusons l'expression) en 2014 sur le perso, que je puisse le faire en 2015. Et que je puisse enfin rencontrer un mec (bien) en 2015.

Ah et aussi on me dit dans l'oreillette que putain, (le festival de la grossièreté est la veille du nouvel an) j'ai ENFIN réussi à tourner une putain de page sur M. Elle ne me fait plus rien, elle qui pendant si longtemps m'a fait souffrir et rendue débile à un point pas possible.

C'est peut être aussi pour ça que je poste moins ici, car au final, si je ne déteste plus M. si je ne la hais plus, est-ce qu'écrire ici mes états d'âme a encore un sens ? Oui, forcément, car ma vie évolue sans elle, mais du coup, beaucoup de choses qui tournaient autour d'elle, beaucoup de choses maintenant n'ont plus aucun sens et les autres choses qui importent et bien, elles sont là dans ma tête et je crois que je n'ai pas envie de m'étaler dessus.

Je deviens paranoïaque j'ai peur encore, des années après que quelqu'un tombe sur ce blog, alors que franchement pour prouver que je m'appelle Truc Muche, vivant en là bas, il faut se lever tôt. Mais bon, on ne se refait pas.

C'est bien pour cela que je ne prends aucune "bonne résolution" pour l'année à venir. Je suis comme je suis et j'emmerde le monde si ça lui plaît pas.

Posté par Helma à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2014

I wish I could say to her

Je viens de tomber sur cet article : http://www.madmoizelle.com/grand-mere-decedee-imaginer-retour-294008

Evidemment il m'a retourné, je ne suis même pas allée au bout que j'étais en larmes.

Et moi, quelles sont les choses que je n'ai pas osé lui dire et que j'aurai du lui dire ?

Un millier de choses. Je pense encore tous les jours à elle, je n'y peux rien.

Elle me manque, tous les jours et plus de 3 ans après je ne sais toujours pas faire avec.

Je voudrai qu'elle soit fière de moi, j'espère qu'elle l'a été, mais j'en suis pas sûre en vrai.

Posté par Helma à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2014

J'ai déconné grave

J'ai vu B. ce soir qui m'a remis les idées en place et qui m'a fait prendre conscience que j'ai bien déconné.

Sur les évènements passés.

Aujourd'hui, j'ai envoyé un message à A. pour lui dire que je stoppe tout. Ca c'était pas déconnant. Même si lui, quelque minute après m'a dit, si jamais tu veux, on continue sans rien. Non, on continue pas, c'est pas bon pour toi. Toi tu t'attaches. Moi je m'attache pas. Et c'est juste pas bon pour moi, tu m'agaces toujours autant et j'ai pas envie de continuer ça, j'ai pas envie de finir par me détester, juste parce que je veux prouver que je peux faire comme tout le monde et que oui c'est moche mais tout ça peut prouver que je peux ne rien ressentir et utiliser quelqu'un. Et au final lui faire mal ? Ca serait plus un plaisir d'égo, preuve que quelqu'un peut tenir à moi et que donc oui, je peux espérer avoir une relation durable avec quelqu'un si je le laisse entrer. Mais pas avec A. Et puis tout ça est malsain, mais tant pis, au moins ça m'occupe. Et putain, tout ça ce n'est qu'une mauvais crise d'égotrip.

Par contre, ce w-e, rentré à 3h du mat, bourrée et faire ce putain de test seule ça c'était déconnant. Certes elle a pas répondu, mais c'est dans son habitude. J'aurai du forcer, crier help mais non. Heureusement, c'était négatif mais.

Mais si ça avait été positif, j'aurai fait quoi, ivre à 3h du mat ? Hein ? Elle aurait du être là.

Heureusement, je ne parle que de si, tout va bien, tout est rentré dans l'ordre, pas de souci, qu'une fausse peur, quasi irrationnelle (d'où mon inaptitude à crier à l'aide, de peur de rendre le chose réelle aussi). Mais tout de même; j'aurai du forcer, qu'elle soit là pour moi et que je ne sois pas seule.

Just in case.

Parfois mon indépendance me casse les pieds, à ne pas laisser quelqu'un, même ma meilleure amie, celle qui me connait le mieux, rentrer dans ce bordel.

Je suis comme ça, on ne me refera pas.

J'arrête les conneries pour l'instant. J'arrête de voir A. (et puis c'était même pas le coup du siècle en plus).

Et je me concentre à être heureuse et à trouver un mec bien, un mec qui me fasse envie et que je n'utilise pas juste pour tenter de me sentir moins mal, parce qu'être désirée c'est sympa même si l'autre tu n'en as rien à foutre.

Ce wake up call était douloureux mais nécessaire en fait. Il aurait été mieux perçu sans tout ce retard et bordel lié à ça.

Même si je sais très bien ce que j'aurai fait si le négatif avait été positif.

 

Posté par Helma à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2014

Wake up call ?

J'ai envie de rester sous ma couette et de ne pas en sortir.

J'ai revu S. après une semaine de silence radio, finalement, on a pas abordé le sujet mais tout un tas d'autres.

J'ai disons, jeter un gros pavé dans la marre qui a fait dériver les sujets, un retard assez conséquent, donc gros coup de flippe, même si normalement c'était impossible que voilà quoi. Au final tout va bien, l'alerte est passée elles sont (enfin) là.4

Du coup, je sais que ce retard est en parti du à mon voyage qui a tout retourné mais je me demande quand même si je dois continuer à voir A.

Enfin le revoir, je ne l'ai pas revu depuis mon départ et j'ai trouvé la parfaite excuse, pour ne pas le voir et le faire se bouger : en gros je lui ai dit que tant qu'il n'a pas trouvé de job, on ne se voit pas. Car même si y'a pas de sentiment, faut-il encore me mériter. Et puis ça me laissait le temps de rentrer et de réfléchir.

Jeudi, il m'a envoyé un message, tout fier, disant qu'il avait eu un entretien au téléphone et que le lendemain il avait un entretien physique. J'ai l'impression qu'il attendait une médaille de ça... Je lui ai évidemment répondu que ça changeait pas les termes du contrat de mon côté.

En vrai c'est cool s'il a un job. Mais j'espère que ce n'est pas mon odieux chantage qui l'a fait se bouger. Car cela serait déplorable. Et je ne suis pas sa copine donc ce n'est pas à moi de lui foutre un coup de pied dans son cul tout maigre.

J'ai à la fois envie de tout arrêter car c'est la meilleure chose à faire et d'un autre, je sais que quand je serai ivre, à un moment ou un autre j'aurai envie... Mais ce n'est pas forcément de lui. C'est d'ailleurs ça qui est moche. C'est sympa mais bon ce n'est pas non plus le truc du siècle. Et puis j'ai envie d'avoir un mec et j'en veux pas comme mec.

Bref, je suis indécise et je risque (encore) de le faire souffrir dans l'histoire. Pas parce que je veux être avec lui mais tout simplement parce que je sais pas si je dois arrêter de l'utiliser maintenant comme boy toy...

I'm a fucking bitch.

 

Posté par Helma à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]